Young Perez

Young Perez, de son vrai nom Victor Younki, né le 18 octobre 1911 à Tunis et décédé le 22 janvier 1945 à Gliwice (Pologne), est un boxeur tunisien parfois présenté à tort comme français.
Issu d’une famille modeste de la communauté juive tunisienne, il se passionne assez tôt pour la boxe, un sport alors très populaire dans son pays, et se lance sous la protection de son entraîneur Joe Guez.
S’illustrant vite sur la scène locale, il part pour Paris où, devenu champion de France des poids mouches en battant Valentin Angelmann, il finit par affronter Frankie Genaro pour le titre de champion du monde de cette même catégorie.
Sacré le 24 octobre 1931, à l’âge de vingt ans, il est accueilli en véritable héros à son retour à Tunis.
Il entame durant cette période une relation amoureuse avec l’actrice française Mireille Balin, qui finit toutefois par décliner sa demande en mariage.
Après avoir cédé son titre de champion du monde le 31 octobre 1932 au profit de Jackie Brown, il entame une période plus difficile, marquée notamment par sa prise de poids et sa défaite contre Panama Al Brown.
Il accepte pourtant de jouer à Berlin, au lendemain de la Nuit de Cristal, dans un climat politique marqué par un antisémitisme déclaré. Faisant le choix de ne pas rentrer en Tunisie, malgré la déclaration de guerre de septembre 1939, il est finalement arrêté le 21 septembre 1943 et déporté de la gare de Bobigny vers le camp d’Auschwitz. Survivant, il est finalement abattu au cours des marches de la mort qui suivent l’évacuation partielle du camp.
Young Perez détient toujours le titre de plus jeune champion du monde dans sa catégorie.

Hommages
Le nom de Young Perez figure sur le monument aux morts en déportation du cimetière du Borgel à Tunis. Par ailleurs, le stade du club de football de l’Espérance sportive de Tunis porte son nom pendant quelques années avant d’être reconstruit en 1967 et de devenir l’actuel stade olympique d'El Menzah. En 1986, il est intronisé par le International Jewish Sports Hall of Fame.
Le 7 octobre 1997, à l’Institut National du Sport et de l'Education Physique, situé sur l’avenue du Tremblay dans le 12e arrondissement de Paris, une plaque commémorative est apposée dans la salle de boxe, baptisée dès lors salle Young-Perez :
« À la mémoire de Young (Victor) Perez, grand sportif français, champion du monde poids mouches de boxe en 1931.
À l’âge de vingt ans, victime des lois raciales du gouvernement de Vichy, Juif déporté le 7 octobre 1943 à Auschwitz, assassiné par les nazis le 22 janvier 1945. »